07 Jan 2012

Nul n’ignore la tra­gé­die sur­ve­nue en mars 2011 au Japon. Suite à la catas­trophe nucléaire de Fuku­shi­ma, Veo­lia a, à l’appel d’Areva, construit en urgence une usine de décon­ta­mi­na­tion des eaux, mise en route en deux mois là où il aurait fal­lu deux ans selon les cri­tères de l’industrie nucléaire. Art­cape a été sol­li­ci­tée dès octobre 2011 pour rela­ter cette expé­rience unique, et a notam­ment pro­duit de nom­breux conte­nus pour la Direc­tion de la Com­mu­ni­ca­tion Veo­lia Eau.
L’ensemble du dis­po­si­tif com­por­tait un site tri­lingue fran­çais, anglais et japo­nais co-bran­dé Areva/Veolia et déve­lop­pé par Art­cape, 70 inter­views vidéos de mana­gers et col­la­bo­ra­teurs (Veo­lia) et de clients (Are­va) réa­li­sées par nos soins au Japon et dans plu­sieurs pays euro­péens (Ita­lie, Suède, France), des ani­ma­tions, des pho­to­gra­phies et d’autres docu­ments tech­niques ou didac­tiques.
Même s’il n’est rien en regard de l’exploit d’ingénierie tech­nique réa­li­sé par Veo­lia et de l’aventure humaine excep­tion­nelle vécue par les per­sonnes direc­te­ment confron­tées à la catas­trophe, ce pro­jet “Fuku­shi­ma, décon­ta­mi­na­tion des eaux” repré­sente un réfé­rent métier pour Art­cape et son créa­teur Pierre-Jérôme Coul­min. Ceci, non seule­ment en tant qu’exemple de conduite de pro­jet com­plexe ayant néces­si­té une logique de pro­duc­tion et de vali­da­tion de conte­nus hors norme, mais sur­tout en tant qu’objet de com­mu­ni­ca­tion à très fort enjeu stra­té­gique, opé­ra­tion­nel et humain.

Ce site ren­trait dans un dis­po­si­tif digi­tal por­té par la Direc­tion de la Com­mu­ni­ca­tion de Veo­lia Eau monde, en lien avec le déploie­ment d’un plan stra­té­gique “Veo­lia SVR”. Dis­po­si­tif à pro­pos duquel davan­tage d’information est acces­sible en cli­quant sur ce lien.

Share :

Related Projects